Nos bébés 42 cm 
 au corps souple et jambes articulées
de 1986 à 1996



 
Je suis Poucette anniversaire de 1986
Je porte une autre tenue Corolle de 1985

 
  Sur ma nuque Corolle
4



Je suce mon pouce !



 Je suis Chérubin de 1987.
 
       Sur nos nuques  COROLLE :
                                87/6 M 13


Je suis Chérubine née en 1988
Ma tenue est d'origine.
Une particularité :
ma tête a été refaîte car ma santé n'était pas très bonne à mes débuts.
 
                                
   Sur ma nuque 87/5 M 13
                                                                                           
                          COROLLE
 
 Moi c'est Chérubin de 1990
      Mon pyjama est d'origine.
                                 
 

  Je suis bébé sourire ciel en tenue d'origine de 1992.
 
   Sur ma nuque C 1992
                         Corolle
                    92 / 55 R / L 12

 
  Je suis Gracieux de 1993
Mes jambes sont articulées
Je suis en tenue d'origine

Sur ma nuque :      Corolle
                             92/55
                                R/L12 C 1992






Je suis Chérubin bleu, nous sommes tous différents.
Moi je suis rouquin et né en 1994.
Une particularité : je n'ai pas les mêmes mains, ni les mêmes pieds,
que les deux Chérubins précédents !
 
  Sur ma nuque même inscription.
 
   Là, on est trop mignons !

                                                                                                                    
 

Moi je suis un Chérubin blond
Je suis Chérubin marine de 1996
Je suis tout en tenue d'origine


Je fais du cinéma avec Charlie Chapiln !



Sur ma nuque 87/6 M 13



 

Moi, c'est bébé sourire printemps de 1996.
Mon habit est d'origine.
Mes splendides yeux bleus sont dormeurs,
comme pour tout le monde ici présent.
 
Sur ma nuque même inscription que le bébé sourire ci-dessus.
 
   Nous revoilà en habits de bébé.
 
 
 
Cliquez sur le chiffre 2 ci-dessous pour obtenir la suite de cette page
                                                           
                                                        
 
Afficher la suite de cette page