Download Marche pour la ceremonies des for free from pleer.com

Spécial Inauguration
Exposition Corolle, Clodrey

Langeais vendredi 25 octobre 2013

organisée par les Amoureux du Vieux Langeais.
        Pour profiter pleinement de notre voyage nous avons choisi de partir la veille. Pas question de "foncer" ! C'est donc le jeudi 24 octobre à 8h 15 que Gold, Eve et moi montons dans la voiture.
        Tout a été pensé, calculé au détail prêt !
Gold est superbe, ses longs poils noir bien brillants ..... Et au retour je fais un détour car je lui reserve une "grosse" surprise ! !

        Mes itinéraires sont faits à la main, comme au bon vieux temps ! (Trop longs par l'ordinateur ce qui les rend bien plus compliqués !)    Et ma fille Eve une parfaite co-pilote !
        2049 kilomètres au total en privilégiant les autoroutes, peut-être plus onéreux mais nettement moins stressant !   Et en ne prenant pas le même itinéraire pour le retour que pour notre montée. En effet je veux absolument passer sur le Viaduc de Millau. J'ai vu sa construction en allant à Seaulieu,  pour des expositions canines dans le passé, mais je ne l'ai jamais vu terminé.


Après 17 années d'étude et 3 ans de construction,
sa mise en service a eu lieu le 16 décembre 2004.
Il a été conçu par l'ingénieur Michel Virlogeux et dessiné par l'architecte Lor Norman Foster.
Ce Viaduc avec 7 piles en béton est le plus haut du monde ! Il culmine à 343 mètres.
Il relie le Causse Rouge (nord) au Causse du Larzac (sud) par l'A 75
Sa longueur est de 2460 mètres pour une largeur de 32 mètres
Le poids de son tablier d'acier aux multi-haubans est de 36 000 tonnes
Son coüt 400 Millions d'euros !


     Après un très agréable voyage, un arrêt picnic à l'aire du Viaduc de Millau justement ou nous prenons le temps de nous promener pour "monter" au belvédère prendre les photos ci-dessus, un arrêt goûter, (Gold est contente de se dégourdir les pattes), nous arrivons  à Langeais à 19 h 15, en forme, malgré tous ces kilomètres Quelle joie !

 

     J'ai réservé, quelques semaines avant notre voyage, une chambre d'hôtes "Le Petit Caviste" au 6 de la rue Charles VIII  Cette typique petite rue du centre relie l'église au château.
     Régine Dumas, son ami J.P, qui excelle dans les confitures maison, et leur bon gros matou blanc et roux, nous font un accueil très chaleureux. Gold reçoit bien des caresses et se montre très sage pendant notre séjour.
Et quels petits déjeuners ! Nous avons beaucoup de choix.  Eve dévore le caramel au beurre salé ! Moi j'attaque croissants et confitures !
dumas.regine@wanadoo.fr
 Le Petit Caviste (sur la droite)               rue Charles VIII                      le Château vu de l'entrée                                                                                                        du Petit Caviste

                                                                                                                                                      La salle de bains avec
                                                                                                                                                       son petit côté château !
Une chambre très au calme, ou Gold a bien ronflé !












 
Langeais est une sympathique Cité royale sur les bords de la Loire
Des maisons à colombages se reflètent dans l'eau des rivières de la ville. Le Moyen-âge refait surface ...  si je puis dire !
 
Le pont de Langeais sur la Loire  Photo prise depuis le parc du château
Ce pont a été construit en 1849. Détruit en 1859 et en 1871, il a été reconstruit en 1874.
Puis réactualisé en 1935 il fut de nouveau détruit en 1940.
C' est donc en 1951 que ce 5ème pont fut redonné à la circulation.
 

Au détour d'une rue une maison à colombages.

L'Eglise Saint Laurent.
Cette église est l'une des mieux conservées de la Touraine. Des manifestations artistiques y ont lieu les étés au milieu d'Abside, absidioles et narthex qui datent des XIè et XIIè siècle.
 

 
L'église Saint Jean Baptiste fut fondée par St Martin au IVè siècle. Le clocher-porche date du XIè siècle et a été repris au XIIè siècle. A l'intérieur on peut admirer, entre autres, une vierge bourguignonne du XVIIè siècle, orgues de Louis Bonn et vitraux signés Lobin.


     Après tant de kilomètres et après avoir défait nos bagages,  une petite fringale nous taraude ...
     Tout prêt de l'église, place Saint Jean,  et à deux pas de notre chambre d'hôtes, un conviviale restaurant "Pizza shop" nous attire par son agréable odeur bien apétissante ! Sans hésiter nous nous y installons, en tête à tête ma fille et moi et... Gold qui devient  la mascotte le temps de notre repas ! Elle est ravie de ce débordement de gentillesses ..... faut dire qu'elle est très sage, sage comme un terre neuve !   Elle pose même pour une photo avec l'équipe des cuisines !

 
     Une bonne nuit de sommeil, malgré les ronflements de ma chienne, (et les miens Eve est formelle), puis un copieux petit déjeuner préparé par Régine,  c'est sur qu' une agréable journée nous attend, avec à 18 heures, le summum, le but de notre visite en Touraine, l'inauguration Exposition Corolle, Clodrey ! !
     Un tour de la ville.... surprise :  des poupées et bébés Corolle dans les vitrines !
Nous faisons des photos qui étonnent certaines personnes.

 



Ici Bébé chéri présente la mode !

Vitrine de l'Office du Tourisme. Mon reflet dans cet ensemble !
     Une petite visite à l'Office du Tourisme s'impose afin de se renseigner sur la distance d'un château proche de Langeais, pour notre début d'après-midi.  Là aussi des Corolle !
     Nous faisons la connaissance d'Isabelle, jeune femme très souriante qui vous guide précieusement parmi tous ces châteaux.  Je lui explique notre passion pour les Corolle et je lui donne l'adresse de notre site.

 

     Voilà nous avons nos renseignements .....
     Enfin nous sommes prêtes pour la visite, ce matin, du château de Langeais !
 

Le pont levis vient de descendre, Eve confirme ! !

     Construit en 1465 par ordre de Louis XI il garde toujours une architecture médiévale par ses mâchicoulis, son chemin de ronde et surtout son pont-levis qui fonctionne chaque jour.
La façade intérieure évoque le début de la Renaissance par ses fenêtres à meneaux et ses hautes tourelles hexagonales.
 
     Je ne présente qu'une infime partie des photos prisent à l'intérieur du château ainsi que dans le parc. Il faudrait un site entier tellement il est interessant, et ce n'est pas notre sujet principal !




Un accueil de ..... roi !   La table était mise rien que pour nous
dans la salle du banquet !


Comme si vous y étiez vous revivez le mariage de Charles VIII et Anne de Bretagne.
Il a eu lieu le 6 décembre 1491 pour sceller l'union de la Bretagne à la France.




Eve est plongée dans l'histoire de ce château ..... A cette période Corolle est encore bien loin ! !
Dans le parc du château, une vraie splendeur, vous y faîtes des rencontres insolites !
Nous aimons beaucoup !

Telle cette superbe licorne .....

ou bien ce dragon qui apparaît au dessus du château ....

ou encore cet aigle géant ....

et parmi d'autres ces petits lutins qui glissent sans bruit sur l'eau ....

ou des petites fées qui se balancent ....
tout un petit monde féérique à découvrir parmi des séquoïas géants et cèdres majestueux.


Voilà un chevalier qui a un air de famille ........
                                   tout comme cet archer ! !






















 
Un donjon en pierres, entre la cour et le parc, construit par "le Faucon noir" à la réputation d'être le plus ancien donjon carré de France.


Une matinée royale s'achève, avec des souvenirs moyenâgeux !
Nous venons de vivre comme des ... reines !
 
La salamandre emblême royal !
     Continuons sur notre lancée .....    Avant notre grand moment, nous avons le temps de poursuivre vers un autre château, un joyau de l'architecture Renaissance Azay-le-Rideau !
Il est à quelques kilomètres de Langeais. Et puis, Isabelle, de l'Office du Tourisme, nous en a parlé en positif.


     En 1510 Gilles Berthelot acquiert la seigneurie et le château fort d'Azay. Il entreprend alors la reconstruction d'une ravissante demeure dans le style italien. Son faste doit signifier la noblesse obtenue par la charge de notaire secrétaire du roi.
     Sous le règne de François 1er cet habile financier épouse Philippe* Lesbahy, une riche héritière des terres voisines, et poursuit une carrière florissante aidé par son parent Semblançay, surintendant des finances.
     Mais ce dernier est accusé de malversations et exécuté. Berthelot prend alors la fuite.
     Le château est saisi par François 1er qui l'offre en 1537 à son compagnon d'armes, Antoine Raffin.

     Ses descendants occupent le château jusqu'au XVIIIè siècle.
Pendant la Révolution française, en 1791, le marquis Charles de Biencourt achète le domaine. Il va, ainsi que ses descendants, redonner tout son lustre au château.
Hélàs, le dernier marquis, ruiné, doit vendre la propriété à la fin du XIXè siècle.

L'Etat achète le château et une partie du parc en 1905.
 
* A l'époque Philippe était un prénom féminin


Là aussi la table a été dressée..... rien que pour nous !

Merci de vous rendre sur la page suivante...
le grand moment approche .....
Afficher la suite de cette page