De l'écriture à la lecture ...
                         

     
 


              
     Il était une fois ...
     au début des années 90, en 1991 pour être plus précise, j'habitais alors en Haute Garonne, un petit village au nord de Toulouse, un jour, j'ai pris un grand cahier à petits carreaux, un bon stylo .... bien décidée à "coucher sur le papier" une partie de ma vie !

     Tout commence en 1975 lorsque mon fiancé m'écrit que "tout est finit" ! Soucieuse d'en savoir plus que ces quelques mots au dos d'une carte porte bonheur du 1er mai (et oui, quel bonheur !), je quitte tout : ma ville, mon boulot, ma famille, pour me retrouver dans un petit village du bout de la France, dans les Pyrénées Orientales...
    
     Stop, je n'en écrirai pas plus .....
 


     Contente de moi dès la fin de l'écriture de "mon roman", je le tape à la machine à écrire (pas d'ordi à cette époque) ....

     Personne autour de moi n'y prête attention si ce n'est une amie qui s'enferme dans les toilettes jusqu'au mot "fin", malgré que son mari, derrière la porte, lui réclame le repas ! !

     Finalement, je le range dans un tiroir ...                                                                                                                             


Le célèbre Gaston de Franquin




                                                               

M. Druon

 
     Au printemps 2000, pourquoi à ce moment là ? Je ne saurais le dire, mais je retrouve mon "ébauche" et la reprend mot à mot, phrase après phrase .... Mes écrits prennent de l'ampleur et surtout de la valeur à mes yeux !    Je rajoute des photos pour accompagner le texte - cette fois j'ai un ordi -  je dessine une jaquette, n'oublie pas le résumé et ma photo au verso .... et je porte l'ensemble à une petite imprimerie à Argelès pour transformer ma maquette en livre de 10 exemplaires préencollés.


   J'offre quelques "livres" autour de moi et on ne peut pas dire que je remporte du succès. Une amie de ma mère fera un très gentil commentaire, quant à mes parents je ne sais même pas si ils l'ont lu, vous dire qu'ils avaient l'air intéréssé ........
                          
                                                                        
    









     A ce moment là, depuis quelques années, je suis abonnée à un bulletin mensuel édité par les Amis de Mascara - ville d'Algérie, en Oranie -  "Le Poilu de Mascara".  (On retrouve mes poèmes dédiés aux pieds noirs, régulièrement publiés dans plusieurs numéros).  
       Dans celui de mars 2005 une petite annonce attire mon attention :

Communiqué de l’Amicale des Thiersvillois
et leurs enfants
Vous avez publié un ouvrage dont l’histoire se déroule en Oranie et vous désirez concourir pour le Prix Littéraire Terre d’Eghriss 2004, envoyez  votre livre et candidature à l’Amicale des Thiersvillois au plus tard le 31 mars 2005


     Bien sur je n'allais pas rater cette occasion et j'envoie donc mon manuscrit et je pose ma candidature. Quelques temps plus tard je reçois un courrier du responsable qui m'apprend que mon livre est digne de recevoir le 1er prix littéraire, et m'invite à participer à la réunion annuelle des thiersvillois à Lavaur au mois de juin !  

     J'étais très émue. Guillaume Canet, l'acteur, est le fils d'une responsable de cette journée. Malheureusement il n'a pu venir, tournant un film en dehors de la France.
     Pour l'occasion de cette journée j'ai bien évidemment écrit un poème "émotions, regrets, merci !" que vous trouvez sur ce site parmi mes poèmes.
     Mais pour obtenir un prix il faut tout d'abord qu'un roman soit officiellement édité et comporte, par conséquent, un ISBN. Ce n'était pas le cas. J'ai donc été citée simplement devant l'assemblée et il était bien précisé que mon roman méritait le 1er prix ! 
     Les responsables m'ont donné rendez-vous pour l'an prochain et espérait que mon roman, serait édité entre temps.     C'est sur que je le souhaitais aussi, mais renseignements pris, c'était financièrement impossible pour moi, traversant une période "noire" !

     Une belle journée tout de même au milieu de l'accent pied-noir, avec le soleil comme "Là-bas .."

 

Carte de l'Oranie
                          
 
  

     Depuis 2003 je vivais un grand changement dans ma vie et de retour de Lavaur, mon "roman" - qui portait alors un  autre titre - se retrouva avec ses clones, cantoné dans un placard !
     La fin ?    NON ......

                           

     Il y a quelques jours, en ce mois de mai 2014, je cherche sur internet en passant par google "Comment éditer un livre ?"    Une question toute simple ..... 
     Plusieurs réponses apparaissent bien sur, mais, je retiens un seul nom :


                    7écrit Editions - Paris


     Je cherche à en apprendre plus et tout ce que je peux lire me plait beaucoup. Pourquoi perdre du temps ? Je fais partir un mail pour un premier contact ....... 

     Une réponse ne tarde pas me demandant une copie de mon oeuvre sur CD. J'avais justement cette copie qui part très vite avec le second mail ................... et le téléphone sonne !     C'est le directeur de publication ! !       Il souhaite l'éditer !  
    
     Oui, mais ...... Mais, rien du tout !

     Mes 3 enfants m'aident, heureux de cette grande aventure qui commence ....... et voilà, après 6 essais, la jaquette est prête, mon "manuscrit" est envoyé à la correction, avant la publication, et dans quelques mois il sera en librairies, FNAC, sur Amazone, en grandes surfaces, sur internet et ....... dans mes mains, avec son n° ISBN * ! ! !    
                                                    
 
     Elle est pas belle la Vie ! ! !

 
   *  L’AFNIL (Agence Francophone pour la Numérotation Internationale du Livre) attribue, depuis 1972, les listes d’ISBN et EAN (codes à barres) à tous les éditeurs français, belges ou des pays d’Afrique francophone qui en font la demande.
     L’ISBN est un numéro international normalisé permettant l’identification d’un livre dans une édition donnée. Selon le décret n° 81-1068, du 3 décembre 1981, pris pour l’application de la loi relative au prix du livre, ce numéro doit figurer sur tous les exemplaires d’une même œuvre dans une même édition.
     Il a été conçu pour simplifier le traitement des livres en ordinateur : les libraires peuvent passer des commandes standardisées, les distributeurs ont le même code pour traiter les commandes, et les retours. Les différentes opérations de gestion dans les bibliothèques et centres de documentation sont facilitées. Par ailleurs, le caractère international de cette numérotation constitue, à l’étranger également, une référence unique pour tous les professionnels du livre.
     Le numéro ISBN comporte 13 chiffres à ce jour répartis en 5 segments : le premier étant un préfixe appliqué au produit livre (978 ou 979), le deuxième identifiant la zone linguistique (2 pour les pays francophones), le troisième l’éditeur, le quatrième un livre précis dans la production de l’éditeur, le cinquième est un chiffre de contrôle.
     En France, l’Agence francophone pour la numérotation internationale du livre vous attribuera un indicatif ISBN. Une fois attribué, un ISBN ne doit jamais être utilisé de nouveau, même si le titre auquel il a été initialement attribué est épuisé depuis longtemps.         

Ch Dickens
                                     


                     
 
Pour vous, amies corolliennes, voici en avant première la jaquette de MON ROMAN et son résumé !
Il en aura fallu des années mais, ne dit on pas :
"Tout vient à point à qui sait attendre"
(Clément Marot)
"Il faut donner du temps au temps" (de Cervantès - Espagne)
"La patience est une fleur qui ne pousse pas dans tous les jardins" (Angleterre)

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" (Chine)
 
 
                                                                               Marie Christine - Ecrivain
                   



                      





                           





































 
     



























 
  
 

     Dans quelques mois en librairie