Corolle - Actualités 
 


château de Langeais




 


Créée en 1979 par Jacques et Catherine Réfabert, l'entreprise Corolle située en Touraine, à Langeais, devient très vite la marque qui se spécialise en leader, dans le monde de la poupée haut de gamme.

Ces splendides poupées, fabriquées suivant une réelle tradition de luxe artisanal, représentent pour les petites filles un magnifique rêve et constituent le marché du jouet, une "exception française" !

Le château au coeur de Langeais
 
En 1989, la société est toutefois rachetée par le groupe Mattel, numéro un mondial du jouet. Malgré cela, la société française conserve toute son indépendance en matière de création et de stratégies marketing et commercial.

Corolle voit ainsi s'ouvrir les portes sur les marchés étrangers !


En 1996, Jacques et Catherine Réfabert prennent leur retraite.
Catherine Petot prend la direction générale de Corolle


     Elle s'entoure d'une nouvelle équipe de création et développe une structure pour pérenniser le savoir-faire exceptionnel de la célèbre marque.

     S'ensuivent alors une foule d'innovations, de collections d'habillements et d'accessoires, de nouveaux bébés et poupées élargissent dorénavant la gamme Corolle et les petites filles et même les petits garçons peuvent alors s'inventer de nouveaux jeux.



     Catherine Petot ?  Son nom ne dit rien à personne et pourtant elle donne chaque année naissance à 700 000 bébés qui font, depuis vingt cinq ans, le bonheur des petites filles.

      En janvier 2001 elle est remplacée par Michèle Evrard qui ne restera qu'un peu plus de 2 ans.
      Catherine Petot revient donc en février 2003  à la tête de cette PME tourangelle de 92 personnes qu'elle avait dirigée entre 1996 et 2000,  (elle avait alors rejoint les Galeries Lafayette Paris pour occuper la fonction de directrice de la mode !).
     Mais, cette styliste ardéchoise, spécialiste de la mode enfantine (elle a travaillé chez Absorba), ne supportait pas de voir la marque malmenée par la concurrence.
"Je voulais relever le défi, explique t'elle. Repenser la stratégie et l'organisation pour que Corolle reste dans la course."

 
 
     Elle commence donc par diminuer les produits entre 25 et 70 euros, soit 20 % au-dessous des anciens prix de vente, modernise le packaging et simplifie la gamme.

     Dans une ambiance assez familiale, des ouvrières spécialisées enchaînent 80 opérations manuelles avant d'installer, telles de bonnes mères, des poupons habillés, peignés dans leur écrin cellophané.

     Même si Catherine Petot a programmé la modernisation des locaux, Corolle a conservé, depuis ses débuts, une véritable tradition de luxe artisanale. Et les petites filles ne s'y trompent pas !
     En France, sur le circuit des magasins spécialisés et grands magasins, la poupée de Touraine représente 80 % des ventes de poupée traditionnelle.
Mais le marchè stagne. Le produit est cher, et les petites filles qui jouent à la poupée plus tôt qu'auparavent, s'en désintéressent aussi plus vite. Le coeur de cible est devenu de 3 à 7 ans. Une stagnation hexagonale qui pousse Corolle à renforcer sa présence à l'export 33 % en 1997 et 50 % d'ici l'an 2000.

     Catherine Petot simplifie la gamme.
La Société compte désormais 460 références renouvelées à 90 % chaque année. Elle a également été à l'initiative de la création d'un département marketing qui travaille à affiner l'offre, à  renouveler les visages, actualiser les gardes robes
"Nous ne faisons pas de publicité, la poupée est donc notre premier média", explique Eric Delaporte, directeur marketing et vente.

     Elle ferme aussi les usines de Langeais et des Trois-Moutiers (86) pour sous-traiter la production en Espagne et en Chine.

     La stratégie est payante.
     En 2003, Corolle distribuée uniquement en magasins spécialisés, réalise 24 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 25 % à l'export.

 

     Ainsi sont nées les mini-Corolle ou les poupées asiatiques et noires pour le marché américain.
Un marché qui représente 13 % des exportations. Et où, depuis l'arrivée de Catherine Petot, l'entreprise réalise chaque année une progression à deux chiffres.
L'authentique poupon fait un tabac au pays de Barbie !

     "Mattel a compris que nous étions une petite niche haut de gamme et que notre produit différait beaucoup des leurs.  Mattel nous apporte uniquement un soutien moral, nous propose des études, du conseil, du partage d'expérience, mais n'impose rien." dit Catherine Petot.
 

Corolle en résumé

Création 1979
Filiale autonome du groupe Mattel depuis 1990
Production annuelle : 650 000 bébés,
200 000 poupées
282 000 poupées 1er âge en tissu
960 000 vêtements et accessoires
100 000 déguisements pour enfants

Personnel : 185 personnes
Chiffre d'affaires 1997 : 156 millions de francs
Résultat : 22 MF (+ 38 % vs 96)
Fabrication : France (1/3)  
sous-traitance européenne : (1/3) sous traitance asiatique (1/3)
Distribution : magasins spécialisés et grands magasins en France et dans 22 pays.
 

     Depuis 1999, l’association ’’Magie à l’hôpital - Du rêve pour les enfants’’ intervient bénévolement dans les chambres de l’hôpital pédiatrique Clocheville à Tours Des magiciens organisent des spectacles pour les enfants malades au sein de différents hôpitaux en France. L’association s’attache aussi à réaliser les rêves des enfants tels que rencontrer leurs artistes ou sportifs préférés, participer à une émission de télévision ou encore voler en ULM.

Corolle a choisi de soutenir cette association et de participer à cette aventure humaine à travers le mécénat du livre ‘’Magie à l’hôpital’’, un livre magique pour faire rêver les enfants hospitalisés.



Corolle arrête la fabrication de ses poupées en France.

 
Publié le 22 mai 2003.
     La filiale du groupe américain Mattel transfère la production de ses deux ateliers français en Espagne. Elle organise un plan de relance de ses activités.

     C'est la fin des poupées made in France !    
"Nos coüts de production sont trop élevés", résume avec regret Catherine Petot qui tentait de résister à l'arrivée massive de poupées produites en Asie pour des coûts inférieurs de moitié. Parallèlement, la conjoncture économique, actuellement défavorable en France et dans les pays clients comme les Etats-Unis ou l'Allemagne, s'est traduite par une chute de 50 % au premier trimestre 2003 du carnet de commandes de la marque, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 24,4 millions d'euros en 2002.


     Près de 80 emplois supprimés !

     "C'est bien simple, si nous étions une PME, nous aurions déposé le bilan", conclut Catherine Petot.
Mais épaulée par sa maison mère Mattel, Corolle présente un plan de restructuration et de relance de ses activités. Ce plan prévoit l'arrêt total de la fabrication française, qui ne représentait déjà plus que 12 % de la production totale de la marque. Cette réorganisation  industrielle implique la suppression d'environ 80 emplois sur les quelques 180 salariés que compte l'entreprise.
"Mais le transfert de la production en Espagne permettra une réduction de 30 % des coûts", argumente Catherine Petot.

     La restructuration devrait favoriser la mise en place d'une batterie de mesures destinées à relancer les activités de l'entreprise dès 2004. Corolle compte se mobiliser particulièrement sur la création - qui restera, elle, bien française -, la rationalisation des lignes de produits et le  merchandising.
 

2008
Carnet noir !

Le 14 juillet 2008 Pierre Durdilly,  un homme de l'ombre des poupées Clodrey, puis ensuite, des poupées Corolle, nous quitte.

     Dès sa sortie d'une formation aux Beaux Arts où il a reçu un diplôme national de céramique, Pierre enseigne le dessin dans un lycée d'Amboise, puis devient sculpteur des poupées Clodrey pendant environ 4 ans.
     Il réalise ensuite le rêve qu'il avait depuis sa sortie des Beaux Arts, faire de la céramique.
 
"Cet art n'étant pas suffisamment rémunérateur et Catherine Réfabert ayant fait appel à moi pour la sculpture des poupées 'Corolle', j'ai travaillé pour elle de 1981 à 1995, date à laquelle Mattel ayant acheté Corolle, on m'a demandé d'aller voir ailleurs.
     Même ailleurs, je savais toujours faire des poupées .... alors j'ai continué. 
     Pour Mundia d'abord, puis pour Berchet."
a-t-il un jour confié.


     Vous voulez savoir si votre poupée Corolle a été sculptée par Pierre Durdilly ? Il vous suffit de regarder derrière la nuque. Si le n° du moule est accompagné de deux petits points superposés, c'est sa signature de sculpteur.

Merci à Nanie de "Poupée d'hier et d'aujourd'"hui" qui m'a fait part de ce détail !



Pierre Durdilly


2009

Corolle, un esprit ouvert sur le Monde :


La Société Corolle en résidence à la Ludothèque

La Ludothèque "Les 3D" a développé un partenariat avec la société internationale Corolle (la marque Corolle est distribuée dans 29 pays).
 

     Cette société a remis gracieusement à la Ludothèque une belle panoplie de poupées, vêtements et des accessoires de puériculture miniaturisés. Ces objets ont permis d’imaginer une mise en scène autour de l’univers de la poupée pour le bonheur des enfants.

     Des jouets Corolle sont aussi mis à disposition du public pour être empruntés. Ce partenariat permet à de nombreux adhérents de la Ludothèque de profiter de ces beaux jouets adaptés en taille et en poids à la morphologie des enfants. 

     Ces jouets sont des produits bien finis, avec un sens du détail et du raffinement tout particulièrement développé au niveau des tenues vestimentaires : choix des couleurs, coupe, textiles, chaussures… Il est vrai que dans le Choletais, la mode est importante !



Corolle a aussi pour vocation d’apporter la tendresse et la douceur qu’elle incarne à des personnes en difficulté en soutenant de nombreuses organisations caritatives.

Corolle s’engage auprès de :

 

 

L’association EEFF "Les Enfants d’En Face – France" tente d’apporter une réponse à la situation souvent précaire d’enfants issus de minorités isolées dans les pays en voie de développement et notamment en Asie, en menant des actions de rénovation des structures qui localement accueillent ces enfants.
En plus de ces rénovations matérielles, l’association aide des familles démunies à prendre en charge les frais médicaux d’opérations.

 

Une poupée Corolle est offerte à chaque enfant pour l’accompagner dans son parcours médical, depuis l’opération jusqu’à la guérison…

    

 

FIDEI est une association qui a pour but de forger des liens de solidarité entre jeunes par le partage de la formation et de l'information.

Présente à travers des actions en Inde, au Sénégal ou au Burkina Faso, cette association équipe par exemple des écoles en matériel informatique (ordinateurs, logiciels éducatifs, matériel audio-visuel…), assure la formation des personnes gérant ces espaces ou encore aménage des bibliothèques dans les établissements scolaires.

Corolle offre chaque année des poupées aux classes d’écoles ouvertes au Sénégal grâce à l’aide de l’association FIDEI.

 

          


2010
 

 

Depuis plusieurs années, Corolle participe à l’opération "Frimousses de Créateurs", organisée par l’Unicef .

En 2010, près d’une centaine de Créateurs et d’Artistes ont été sollicités pour mettre leur imagination et leur talent au service des enfants. Ainsi ils ont chacun réalisé des poupées et des œuvres, toutes uniques et parmi celles-ci une poupée Corolle !

(voir les créations à notre page "Corolle les parfums et la mode")



Sondage Corolle : « Ce que les enfants ont sur le coeur »

Sondage Corolle :
« Ce que les enfants ont sur le coeur »

Article du 12/10/2010

Que se passe-t-il dans la tête et dans le coeur des enfants ? Qu'est-ce qui les rend heureux, malheureux ? Quels sont leurs grands plaisirs et leurs petits tracas ?

Corolle a souhaité les interroger pour les aider à grandir et nourrir leur imagination avec des poupées.




2011

 

En avril 2011, « 1 Maillot pour la Vie » a sollicité Corolle pour un don de poupées à destination d’enfants malades passionnés de sport.

L’opération « JOUEZ COEUR » mise en place par « 1 Maillot Pour la Vie » a permis en fin d’année 2011 de lever des fonds permettant de financer des animations goûters de Noël lors d’un tour de France des services de Pédiatrie, et de réaliser des dons de jouets aux enfants lors de la réalisation de 2 « Rêves d’Enfant Sport ».

Corolle a ainsi été associée au financement de l’animation de Goûter de Noël à l’hôpital Jean Verdier de Bondy (93), et à une remise de cadeaux lors de la réalisation du Rêve de Patinage Artistique de jeunes filles accompagnées de leur famille.

 

Créée en septembre 2000 à Toulouse, l’association « 1 Maillot Pour la Vie » a pour vocation d’apporter un soutien moral aux enfants hospitalisés et à leur famille en s’appuyant sur le dynamisme des sportifs de haut niveau et les valeurs positives véhiculées par le sport : combativité, dépassement de soi, espoir…

 

Corolle a été sollicitée en mai 2011 par l’association « Un sourire à une étoile » pour un don de poupées au profit des petites filles âgées de 3 à 11 ans hébergées à l’orphelinat « Le Nid », à Dakar au Sénégal.

Dans cette maison, tout est mis en œuvre afin que les enfants aient droit à une enfance heureuse, épanouie, dans un environnement affectueux. Une grande importance est donnée à l’éducation scolaire et à la découverte des dons de chacune.

 

 

 

     Fin novembre 2011, Corolle a été contactée par Tchapoulines, une association du Mans qui travaille en partenariat avec DIJO Crecemos, une petite ONG du sud du Mexique à Oaxaca.

     Tchapoulines soutient les projets de ses partenaires dans les domaines de l’éducation, la santé et le développement, à travers diverses démarches en France et au Mexique et permet de parrainer les enfants à plusieurs, en partageant les frais.

     Des poupées Corolle ont été remises par Tchapoulines à la directrice du centre Maria de Guadalupe de l'association Crecemos, à l’attention des plus jeunes enfants.

     Ce centre permet aux enfants et à leurs mères de bénéficier de repas équilibrés quotidiens, d'activités ludiques et éducatives, et de formations.

 

            

 

     En 2011, parce que les petites filles sont folles de mode et adorent habiller et déshabiller leur poupée à l’infini, Corolle à mis la couture à l’honneur avec “La petite maison de couture Corolle”.

     Les petites filles ont découvert toutes les étapes de la conception d’un vêtement et se sont amusées à créer les tenues de leurs rêves pour les poupées Chéries.

(pour en savoir plus rendez-vous sur notre page Corolle les parfums et la mode !)


2012

Mathilde Dezalys-Gailly  est nommée Directrice Générale de Corolle le 1er février 2012.


     Elle succède ainsi à Catherine Petot-Terras , qui prend sa retraite après une belle carrière qui lui a permis de faire rêver les petites filles avec des collections pleines de tendresse et de magie dans une recherche constante de qualité et d'esthétisme.


     Mathilde Dezalys a rejoint Corolle comme Responsable Marketing en 2006, avant d'être nommée Directrice Commerciale et Marketing en octobre 2008.
Diplômée d'HEC, elle a commencé sa carrière au service commercial chez Danone, à la division biscuits LU, puis au marketing sur la marque des Crackers Belin.

     Elle est remplacée au poste de Directrice Marketing par Sylvia Vénus, tandis qu'Anne Lavergne conserve la Direction Commerciale.

 

La petite Ecole des Poupées Corolle

"Pour imaginer l’école avec des yeux d’enfants"

     Parce que les petites filles adorent jouer à la maitresse, aligner leurs poupées pour leur apprendre l’alphabet, faire l’appel, les encourager et les complimenter, les gronder pour
une bêtise, Corolle met l’école à l’honneur pour sa nouvelle thématique d’ateliers

La Petite École des Poupées Corolle ouvrira ses portes le mercredi 7 novembre 2012.

     Les enfants seront tour à tour maître ou élève, endosseront tous les rôles d’une école à leur échelle en laissant libre cours à leur imagination

- Accompagner sa poupée à l’école et découvrir ses petites affaires de classe

- Suivreles rituels d’accueil qu’affectionnent les enfants

- Découvrir avec sa poupée les apprentissages par le jeu

- Faire rimer gymnastique avec fantastique

- Accompagner sa poupée à la cantine

- Lui enseigner la propreté

- L’endormir pour la sieste

- Imaginer l’école de ses rêves

- Jouer à la récréation

- Poser pour la photo de classe


     … Un parcours constitué des rituels et activités qui rythment le quotidien des enfants sans lesquels, pour eux, l’école ne serait pas l’école ! Mais aussi des trouvailles pédagogiques qui donnent la part belle à l’imaginaire et font de cette école de poupées une expérience magique, et unique !

     Et parce c’est un incontournable de la sortie de l’école, les maitres et maitresses en herbe seront récompensés pour leur précieuse participation par un délicieux goûter.


27 novembre 2012


l’association des commerçants de Tour et Taxis à Bruxelles ont organisé une grande soirée «défilé de poupées Corolle». Ces poupées avaient revêtues des tenues créées par les  plus grands créateurs belges.
Après le diner une vente aux enchères au profit de la création d’une nouvelle unité de soins intensifs pour enfants brûlés à l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola.

Parmi les créateurs,  Elvis Pompilio, Edouard Vermeulen pour la Maison Natan, Olivia Hainaut, Diane Von Furstenberg, Johanne Riss et (nous ne pouvons les citer tous !)


     La célèbre marque, ainsi,  est passée reine dans l'art de se faire connaître et de faire parler d'elle en utilisant avec subtilité différents outils de communication alternatifs, comme ceux offerts par des relations presse dynamique et originales, des ateliers et animations gratuits pour les enfants, des actions de mécénat fidèles à son image, son activité et ses valeurs ou encore une théâtralisation unique et "différenciante" de ses points de vente.
 
    Corolle actualités continue.
Pour y accéder cliquer sur le chiffre 2 ci-dessous.
 
Afficher la suite de cette page