Poèmes de Chris à ceux qu'elle aime !
- 2ème partie -




Mascara, Femme de ma Vie

Mascara, on Mascara !
Comme j'ai le mal de Toi !

Je garde en moi cette douleur, cette déchirure,
qui restera à jamais, l'inguérissable blessure.
Je n'en parle pas, ou si peu
mais, Là-bas, j'y vais quand je veux !
Telle une femme, souriante et heureuse, tu m'apparais,
alors en mémoire me revient tout mon passé
Je te revois ... Au marché de Bab Ali, chaque jour,
tu chantais, tu riais, gaie, colorée, tout ton monde alentour.
Place Gambetta, tu murmurais, câline, près de l'Amour endormi.
Soudain, le dimanche matin, tu dansais au son du kiosque à musique, épanouie.
Je t'ai connu bien plus que gourmande, entourée de délices.
Tu m'as tout donné, des figues de Barbarie aux bonbons à l'anis.
Au jardin Pasteur, calme et docile, tu flânais à toute heure.
Sur le boulevard Lamoricière, les autocars t'attendaient de bon coeur.

Rue d'Oran ...
... Mais je dois m'arrêter là
ma vue se brouille déjà
d'inévitables perles de pluie,
glissent doucement sur ma Vie !

Mascara, oh Mascara !
Comme j'ai froid sans Toi ! ! !

            Christine
            Publié dans "Mascara de nos souvenirs" Tome 1
          1999



 
 
 




Sans interruption


En douceur, l'été s'endort, revoici l'automne,
Toute en harmonie avec les feuilles, je frissonne.

Même mes yeux rougis ce matin ne détonent.
Je me sens seule sans toi, alors je me questionne.

Mon coeur n'accepte pas ! Lui, à jamais, rayonne
pour celui qui, depuis des mois, je me passionne !

Alors, je ne peux pas ... Sans toi, je déraisonne.
Efface de ta mémoire, ce coup de téléphone !

      Christine
         Alexandrin  09/2000

                            
 





C'est leur nom !

Il était une fois, du temps de nos lointains grands parents,
une invitation lancée par le Gouvernement...
Ce décret offrait, gracieusement, à tous ceux,
hommes et femmes, loin d'être paresseux,
une terre fertile, riche de promesses,
qui deviendrait leur bien, leur richesse.

Que d'épreuves il fallut alors traverser !
Mais toujours, inlassablement, ils se relevaient.
Puis un jour, 132 ans plus tard,
on changea leur joie de vivre en cauchemar !
La voix d'un grand personnage avait retentit,
avec un célèbre "je vous ai compris" !
Pour qui se prenait-il, lui, grand peut être, mais pas surhomme,
pour comprendre mieux que toutes ces femmes, tous ces hommes,
qui au fil du temps, avec courage et passion, ont donné une nouvelle vie
à leur Terre si belle qu'était alors leur Algérie !

Ces Femmes, ces Hommes forment une Nation,
et ils s'appellent "Pieds-Noirs", c'est leur Nom.
D'hier à aujourd'hui, ils  en sont fiers,
et croyez-moi, je suis sincère .... !

                          Christine
                         8 octobre 2000



Monts Béni-Chougran


Racines

Ma vie est semblable à ce bouquet de roses,
hautes en couleurs, riches de saveurs et d'odeurs.
Parfois je m'y pique !
Mais en attendant le moment de me faner,
je m'enracine profondément dans cette terre qui m'est si chère

                             Christine
                             Juin 1997







Moment d'émotion ...

Tu étais là, porteur de tendresse,
tu voulais effacer ma tristesse.
Tu m'as pris la main
tout au long du chemin,
puis, ému, tu m'as caressé la joue.
Ma détresse succombera à ce geste si doux !

      Christine
      Janvier 1998








Vague à l'âme

Tous les jours de ma vie
me porteront là où j'ai envie.

Que le ciel soit limpide
ou au contraire tempête rapide,
rien ne pourra m'arrêter
tant que je pourrais te rêver.

La nature par son immensité
saura toujours m'émerveiller :
pluie qui transperce, solel d'or,
vent téméraire, neige ou tout dort,
malgré la mort qui parfois m'appelle,
pour m'emmener avec elle.

J'ai peur ...
A quelle heure ?

                    Christine
                 28 février 1998





J'ai perdu un rêve

J'ai perdu un rêve ...
Mais était-ce un rêve ?

La réalité
n'est plus ce qu'elle était !

Mais ou est la vérité ?
Est-elle toujours réellement souhaitée ?

Parfois elle fais si mal,
mentir n'est pas plus mal !

Pourquoi toujours chercher à savoir ?
C'est si facile de simplement "croire" !

Je crois en moi, c'est tout ce que je sais,
et je n'ai qu'une vie, alors autant en profiter !

Et vous ?
Qu'en pensez-vous ?

                   Christine
                   8 octobre 2000






La croisée des chemins

Toi, moi, lui, nous sommes arrivés à la croisée des chemins.
Et qu'y faire puisque c'est notre destin ?

Sans prévenir, soudain, un froid matin,
il faut décider pour la vie de demain !

Vas-tu vendre ta maison, quitter tes voisins ?
Vais-je réussir à penser, sans peur du lendemain ?
Va t'il pouvoir cesser son activité, sans aucun chagrin ?

A nous trois désormais marchons main dans la main.
Et ainsi nous serons ensemble, bien plus malins !

                                    
Christine
                                     8 octobre 2000





L'Amour de ma Vie !


Tes 1 an !



Depuis que tu es entré dans ma maison,
tu es devenu, pour moi, une passion !
Tous les deux, nous nous aimons,
les autres doivent se faire une raison !

J'aime tes gros câlins si chauds !
Et tu écoutes, attentif, tous mes propos.
Avec moi, tu es toujours d'accord,
je le lis dans tes yeux couleur ambre d'or.

Mon bon "Nono" j'y pense parfois,
un jour tu ne seras plus près de moi.
Déjà, des larmes picotent mes yeux
rien qu'à songer à ce moment douloureux !

Mais tu es là, toi, mon ami,
je t'appelle "l'Amour de ma Vie" !
Mais tu es encore bien autre chose
toi mon gros chien avec qui j'ose

tant de caresses, de câlins, de mots d'amour
tu me donnes tant, toi, en retour !
Tu es, c'est sur, chien plus humain
que tant d'hommes sur mon chemin !

Toi, mon premier Terre-Neuve
tu m'aimes sans besoin de preuve !
Je t'embrasse sur le bout du nez
tu es mon Prince, je t'ai transformé ...

                               A Nonobstant !
                                Christine
                                8 octobre 2000







Mon plus beau cadeau !


En rentrantce soir-là, j'étais vraiment sur un nuage.
Pas n'importe quel nuage, celui qui est à mon image !

Il m'a été offert un matin d'hiver, cela fait bien longtemps,
parfois il  me laisse en peine, mais revient avec le temps.

Te souviens-tu de m'en avoir un jour, fait cadeau ?
                  Il n'appartient qu'à moi et je le trouve si beau !                     
                       
                                                          Christine
                                                           1998

                                     



 
Parodie pour un homme perdu ...

Un jour j'ai aimé une femme
et ... je l'aime toujours !
C'était mon amour.
 Mais je n'ai plus de flamme !

Je l'ai perdu ... Je la hais,
elle me le rend, le risque je l'ai !

Tous est vrai
à l'imparfait.
Tous est faux,
à demi mot.

Pourquois suis-je revenu
elle ne me voulait plus ... !?

Pourtant elle m'attendait,
au moins, celui qu'avant j'étais !

Aujourd'hui j'ai tout gâché,
pourra t'elle à nouveau m'aimer ? ...


                      Christine
                      février 1999
 


    Merveilleux souvenirs.........en rouvrant l'albuM
    Aussi, vers vous tous,     mes Amis de MascarA
    S'envolent aujourd'hui,     mes Voeux sincèreS
    Celui de retourner Là-bas ! Revoir tout en vraC
    Avec quelle émotion ! ...       toucher le NirvanA
     Revoir l'Algérie et ...   rassuré, heureux, mouriR
     Avec dans le coeur : TOI, toujours ...    MascarA

                                    Christine
                                      18/12/2000
                                      double acrostiche


Merci de cliquer sur le chiffre 2 ci-dessous pour obtenir la suite

                                                                                 

e
Afficher la suite de cette page