Il était une fois...

Il était une fois deux soeurs, mes filles, Anaïs et Eve ...
Je souhaitais pour elles une enfance de rêve.
Comme par magie, au moment tant attendu des fêtes de Noël,
les vitrines illuminées de la ville, offraient tout un choix pour elles.

Parmi les plus beaux jouets, les plus renommés,
les poupées Corolle en grand nombre, étaient proposées.
Je savais dès lors ce que je devais leur acheter.


Et pourtant ! ! Lorsque j'étais moi-même une petite fille, j'ai trouvé
au début des années 60, dans la cheminée
une grande et belle poupée toute frisée.
Malheur ! J'étais un garçon manqué
alors, la pauvre, le nez je lui ai croqué !
Fini pour moi l'achat de ce jouet !


Les années ont passé, je me suis mariée, trois enfants sont nés.
Mes filles, tout de suite ont adoré les  poupées !
Je devais donc ne pas les contrarier !
Mais uniquement  les Corolle, il n'y a pas à se tromper !
Et devinez ce qui s'est passé ensuite et pour longtemps ?

Moi, les Corolle aujourd'hui je les aime infiniment.
J'ai pourtant l'âge d'être grand maman !
Mes filles sont ravies, bien évidemment !

Devenues adultes à leur tour, nous sommes trois mamans
fans de ces poupées et bébés charmants !
Nous venons donc ici vous présenter
nos jolis trésors
mais ce n'est pas fini, nous en aurons encore !

                                                      
  Christine février 2011

 
     Tout d'abord, avant d'entrer dans les détails de tous nos charmants bambins et jolies demoiselles, je vous présente quelques photos de notre album de famille.
     Lorsque je faisais ces photos je ne me doutais pas alors, que bien des années plus tard, elles figureraient sur un site internet !
  
 

  Moi c'est Anaïs, l'ainée.
 Ici j'ai 4 ans avec Ingrid ..   
                                                        .. et
moi c'est Eve.
                                                         Ici j'ai 6 a
ns avec Chérubin. 






















 


 
     A propos de "notre âme d'enfant" j'ai trouvé ces quelques lignes écrites par Samuel Ullmann qui me plaisent beaucoup. Le mot est même bien faible
Je voulais vous en faire profiter


Etre jeune

     La jeunesse n'est pas une période de la vie, elle est un état d'esprit, un reflet de la volonté, une qualité de l'imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

     On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l'âme.

     Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'emerveille.
Il demande  comme l'enfant insatiable : et après ?
Il défie les évènements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi.
Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même.
Aussi jeune que votre espoir.
Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.
Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

     Si un jour votre coeur allait être mordu par le pessimiste, et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

                                                    Samuel Ullmann

                                 La suite sur "Album de famille et Beaux textes"